Un séisme de magnitude 3,6 secoue le Grand Nord canadien

Publié le 05.03.2021 - Article du 11/01/2021 sur Regard sur l'Arctique (avec Radio-Canada et la collaboration de Sidney Cohen)

Au Yukon, un tremblement de terre de magnitude 3,6 a eu lieu à 14 km de Haines Junction et à une profondeur de 5 km, samedi matin peu après 8 h, selon l’Institut d’études géologiques des États-Unis

Chuck Hume était chez lui à Canyon Creek, environ 30 km à l’est de Haines Junction, quand c’est arrivé.

« Le bâtiment a juste tremblé. J’ai entendu quelques grincements et craquements et de la neige tomber du toit », raconte le membre des Premières Nations de Champagne et d’Aishihik

Il s’est rapidement rendu compte qu’il s’agissait d’un tremblement de terre. Il dit que rien n’est tombé de ses étagères et qu’il n’a pas ressenti de répliques, mais ses chiens peut-être.

—  « Je pense que nos chiens ont ressenti quelque chose, parce que peu après, à deux reprises, ils ont couru dans la maison en grognant et en aboyant » — Chuck Hume, membre des Premières Nations de Champagne et d’Aishihik

Chuck Hume dit qu’il n’était pas inquiet, car ce n’est pas le premier séisme dans la région. Cependant, il reconnaît qu’il se demande toujours si le prochain « sera le gros [tremblement de terre] ».

Le séisme de samedi était « relativement petit », mais 17 habitants de Haines Junction l’ont signalé à l’Institut d’études géologiques des États-Unis, d’après Paul Caruso, l’un de ses géologues.

M. Caruso ne pense pas que le tremblement de terre ait fait de dommages. Il confirme que les séismes de cette magnitude sont fréquents dans la région.

Au cours des 10 dernières années, près de 1000 tremblements de terre ont eu lieu dans un rayon de 250 km autour de l’épicentre de celui de samedi...

Lire la suite sur le site Regard sur l’Arctique, coproduit par Radio Canada International