Une stratégie inuite pour lutter contre les changements climatiques dans l’Arctique canadien

Publié le 08.07.2019 - Regard sur l'Arctique : article de Matisse Harvey du 07/06/2019 sur Radio Canada International

L’organisme représentant les Inuits au Canada souhaite que les populations inuites détiennent davantage de responsabilités en matière de lutte contre les changements climatiques pour que leurs communautés s’adaptent mieux à la hausse des températures dans l’Arctique

L’Inuit Tapiriit Kanatami (ITK), qui représente environ 65 000 Inuits au Canada, a rendu publique vendredi 7 juin sa stratégie de lutte contre les changements climatiques dans les régions inuites du Nord. Les Inuits sont majoritairement répartis dans les 51 communautés des quatre régions inuites du pays : le Nunatsiavut (nord de Terre-Neuve-et-Labrador), le Nunavik (Nord québécois), le Nunavut (Nord canadien) et la région désignée des Inuvialuit (nord-ouest du pays).

« Face à un changement potentiellement catastrophique, il s’agit d’un plan prospectif tourné vers l’avenir, qui encourage des partenariats uniques respectueux des droits et du savoir des Inuits », a affirmé le président de l’Inuit Tapiriit Kanatami, Natan Obed, par voie de communiqué.

« Cette stratégie climatique est conçue par et pour les Inuits », a pour sa part indiqué la ministre fédérale de l’Environnement et des Changements climatiques, Catherine McKenna, qui sera de passage vendredi à Inuvik, dans les Territoires du Nord-Ouest, pour annoncer un financement d’un million de dollars pour mettre en œuvre la stratégie d’ici la prochaine année.

Échelonnées sur trois ans, les priorités de l’Inuit Tapiriit Kanatami concernent à la fois la santé et le bien-être, les infrastructures, l’énergie, les systèmes alimentaires, le renforcement des capacités et les connaissances des Inuits...

Lire la suite sur RCI

Voir aussi la vidéo du 02/07/2019 intitulée « Les Inuits, peuples aux premières loges de la crise climatique » sur le site de Franceinfo