Vêlage

Publié le 26.07.2007

Fragmentation d’une masse de glace.

JPEG - 19.3 ko
Le Kongsbreen (glacier du roi) termine sa course dans les eaux du fjord par une falaise d’une quarantaine de mètres de hauteur. Les séracs et crevasses déterminent le vêlage d’icebergs et témoignent des vitesses de déplacement de la masse de glace. Le plafond nuageux bas est très fréquent dans les milieux polaires car les glaciers refroidissent la température de l’air, abaissent sa capacité hygrométrique et favorisent la condensation dans les basses couches de l’atmosphère.
© CNRS Photothèque / MERCIER Denis
UMR6042 - GEODYNAMIQUE DES MILIEUX NATURELS ET ANTHROPISES (GEOLAB), CLERMONT FERRAND

Le vêlage d’icebergs est le processus de formation des icebergs par détachement à partir d’un glacier, d’une langue glaciaire ou d’une plate-forme de glace flottante littorale...