Vers l’utilisation des lipides de la banquise pour la paleoceanographie

Publié le 26.11.2009  - MàJ le 24.03.2011

Ce projet propose l’utilisation de biomarqueurs (HBIs) synthétisés par certaines espèces de microalgues comme indicateurs de la banquise antarctique.

En effet, des études préliminaires ont montré que certains lipides synthétisés spécifiquement par les diatomées de glace sont conservés au sein des sédiments et peuvent être utilisés comme indicateur de la présence de la banquise dans le passé. Ce projet, permettant l’analyse des niveaux de concentration des HBIs (highly branched isoprenoids) au sein de la banquise, leur mise en relation avec les caractéristiques physiques du milieu et les abondances de glace déterminées à partir des données satellitaires, permettra de calibrer ce nouvel outil. A terme, l’analyse de séries sédimentaires permettra la reconstruction à très haute résolution des variations historiques de la banquise dans des zones clés de l’Antarctique permettant ainsi d’affiner les modèles de prédiction climatique.

Source : Fiche descriptive du programme ICELIPIDS sur le site de l’IPEV
Laboratoires : Laboratoire d’Océanographie et du Climat : Expérimentations et Approches Numériques - LOCEAN (Université de Paris VI, CNRS, MNHN, IRD)