Au Groenland, des scientifiques découvrent la terre la plus au nord du monde

Publié le 07.09.2021 - Article du 28/08/2021 sur L'Express (avec AFP)

Le nouvel îlot mesure environ 30 mètres sur 60, et s’élève à trois ou quatre mètres au-dessus du niveau de la mer

C’est une découverte inattendue : au cours d’une expédition durant le mois de juillet dernier, un groupe de scientifiques a découvert ce qu’il pense être la terre émergée la plus septentrionale du monde, au nord du Groenland.

"L’île sans nom se trouve à 780 mètres au nord d’Oodaaq, une île située au large du cap Morris Jesup, le point le plus septentrional du Groenland et l’un des points les plus septentrionaux de la planète", a annoncé l’Université de Copenhague dans un communiqué publié vendredi soir. D’après l’académie danoise, Oodaaq, à quelque 700 kilomètres au sud du Pôle Nord, était jusqu’à présent la terre la plus au nord du monde.

Actualité Sciences C’est une découverte inattendue : au cours d’une expédition durant le mois de juillet dernier, un groupe de scientifiques a découvert ce qu’il pense être la terre émergée la plus septentrionale du monde, au nord du Groenland.

"L’île sans nom se trouve à 780 mètres au nord d’Oodaaq, une île située au large du cap Morris Jesup, le point le plus septentrional du Groenland et l’un des points les plus septentrionaux de la planète", a annoncé l’Université de Copenhague dans un communiqué publié vendredi soir. D’après l’académie danoise, Oodaaq, à quelque 700 kilomètres au sud du Pôle Nord, était jusqu’à présent la terre la plus au nord du monde.

"Îlot à courte durée de vie"

Le nouvel îlot, encore sans nom, mesure environ 30 mètres sur 60 et s’élève à trois ou quatre mètres au-dessus du niveau de la mer. Les chercheurs, initialement partis faire des prélèvements, pensaient d’abord se trouver sur Oodaaq. Ce n’est que plus tard, en vérifiant l’emplacement exact de leur prélèvement, que les scientifiques ont réalisé qu’ils avaient visité un autre ilôt, située à 780 mètres au nord-ouest.

"Nous avons été informés qu’il y avait eu une erreur sur mon GPS qui nous avait fait croire que nous nous trouvions sur l’île d’Oodaaq. En réalité, nous avions découvert une nouvelle île plus au nord, une découverte qui agrandit légèrement le royaume" du Danemark, indique dans le communiqué le chef de l’expédition, le géographe Morten Rasch...

Lire la suite sur L’Express