Chasse aux caribous dans le Grand Nord canadien : Un nombre alarmant d’infractions

Publié le 28.04.2021 - Article de Thomas Ethier (L'Aquilon) du 11/03/2021 sur Regard sur l'Arctique

Consternés par le nombre de carcasses de caribou gaspillées par les chasseurs, des organisations et gouvernements autochtones font front commun avec le gouvernement territorial pour imposer des pratiques responsables

Plus de 50 infractions aux règles entourant la chasse aux caribous et menant au gaspillage de la viande auraient été observées depuis le début de la saison par les agents de la faune de la région du Slave Nord. Une situation inquiétante pour l’avenir de cette espèce protégée, comme l’a souligné le ministre de l’Environnement et des Ressources naturelles, Shane Thompson, en conférence de presse le 9 mars.

À pareille période l’an dernier, seulement 10 infractions impliquant le gaspillage de viande de caribou avaient été rapportées, selon le ministre. Également présent au point de presse, le président du Conseil de gestion des caribous Beverly et Qamanirjuaq (BQCMB), Earl Evans, affirme qu’il s’agit de la pire saison dont il a été témoin au cours des 50 dernières années.

Des délits bien visibles

M. Evans confie avoir lui-même repéré, au cours d’une sortie d’environ trois heures, neuf caribous blessés ou tués sans que leur viande ait été recueillie. « Un seul caribou peut nourrir une famille pour trois mois et seulement au cours de cette courte sortie, nous avons vu neuf caribous être gaspillés », a-t-il déploré, ajoutant que d’autres chasseurs lui ont livré des témoignages semblables.

M. Evans explique cette soudaine hausse des infractions par les températures clémentes observées au cours des dernières fins de semaine, qui incitent les chasseurs à sortir. Il ajoute également avoir observé d’importants changements de comportements au fil des générations, attribuables, en partie, à un meilleur accès aux zones de chasse, grâce aux routes de glace...

Lire la suite sur le site Regard sur l’Arctique, coproduit par Radio Canada International

Voir aussi l’article de Radio-Canada du 19/04/2021 publié lui aussi sur le site Regard sur l’Arctique