Jeune, actif et coloré : le zooplancton s’anime lorsque la banquise arctique fond au printemps

Publié le 04.02.2021 - Actualité du CNRS-INSU du 19/01/2021

Grâce à un capteur d’imagerie sous-marine de pointe (l’Underwater Vision Profiler) développé au sein du Laboratoire d’océanographie de Villefranche-sur-Mer (LOV/IMEV, CNRS / Sorbonne Université), des dizaines de milliers d’images de plancton ont été récoltées entre le Groenland et le Canada au moment de la fonte de la banquise au cours de l’expédition océanographique GreenEdge en baie de Baffin

Ayant analysé ces images de manière automatique, des chercheurs du LOV et du laboratoire Takuvik (Université Laval / CNRS) au Québec ont montré comment se réveillait la vie des copépodes au retour du soleil printanier. Les images révèlent que de plus en plus de jeunes individus naissent lorsque ces crustacés de la taille d’un grain de riz sont stimulés par la fonte de la glace. Comme l’indiquent leurs antennes et pattes déployées, ils semblent se nourrir activement suite à la multiplication printanière des algues microscopiques. Plus surprenant encore : ils sont plus colorés à la lisière de glace.

Cette étude aide à mieux comprendre comment les dynamiques de la glace de mer influencent ces petits animaux, source de nourriture indispensable à la survie des oiseaux, poissons et mammifères marins du grand Nord.

Lire l’actualité sur le site du CNRS-INSU