La glace du Groenland, mémoire des changements climatiques du passé

Publié le 16.04.2021 - Actualité du CNRS-INSU du 08/04/2021

Les carottes de glace forées aux pôles recèlent d’informations sur le climat et l’environnement du passé. Des échantillons prélevés au Groenland ont notamment permis d’identifier 25 changements climatiques abrupts ayant eu lieu au cours de la dernière période glaciaire. Leur étude permet de mieux anticiper les impacts qu’auraient de tels changements sur notre environnement s’ils venaient à se produire dans le futur

Les carottes de glace groenlandaises contiennent des traceurs qui enregistrent les changements climatiques et environnementaux dans différentes régions de l’hémisphère nord. En s’appuyant sur des enregistrements à haute résolution issus de ces échantillons de glace polaire, des scientifiques ont ainsi pu établir la durée et l’amplitude de ces changements climatiques abrupts au sein de l’hémisphère nord. L’équipe a développé un outil statistique permettant de caractériser avec précision leur évolution temporelle ainsi que l’amplitude des changements locaux et régionaux associés. Leur travail montre que ces changements climatiques se sont produits sur un temps assez court, quelques décennies en moyenne, qu’ils ont commencé de façon synchrone dans les basses et les hautes latitudes, mais qu’ils n’ont pas suivi un seul et même schéma évolutif.

Ces résultats viennent s’ajouter à une base de données plus conséquente permettant d’étudier les processus responsables des changements climatiques brusques du passé. Ils soulignent que même des événements climatiques répétés qui semblent similaires peuvent être très différents lorsqu’on les étudie en détail...

Lire la suite sur le site du CNRS-INSU