Les Etats-Unis déploient des bombardiers en Norvège pour la première fois

Publié le 26.02.2021 - Article du 09/02/2021 sur RT France

L’exploitation des ressources naturelles dans l’Arctique est une priorité stratégique de l’exécutif américain, qui y voit également la possibilité de « réagir plus rapidement à une éventuelle agression russe », dans un contexte de vives tensions

Quatre bombardiers B-1 de l’US Air Force et environ 200 membres du personnel de la base aérienne de Dyess, au Texas, vont être déployés pour la première fois dans les trois prochaines semaines par les Etats-Unis sur la base aérienne d’Orland, en Norvège, rapporte CNN le 9 février 2021. Leur mission prendra place dans le cercle polaire arctique et l’espace aérien international au large du nord-ouest de la Russie, selon plusieurs responsables de la Défense cités par le média américain, qui y voient la possibilité de « réagir plus rapidement à une éventuelle agression russe ».

Selon CNN, le département américain de la Défense est « profondément préoccupé » par les mesures russes visant à bloquer l’accès maritime potentiel à l’Arctique pour les ressources naturelles. « Les récents investissements russes dans l’Arctique comprennent un réseau de moyens aériens offensifs et de systèmes de missiles côtiers », a averti à l’été 2020 Barbara Barrett, secrétaire de l’armée de l’air sous l’administration Trump.

L’exploitation des ressources naturelles par la route maritime du Nord est jugée stratégique par plusieurs pays. Comme le rappelle le site spécialisé Opex360, l’ancien chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo avait déclaré en 2019 que l’Arctique était « devenue un espace de pouvoir mondial et de concurrence », ajoutant que « l’attitude agressive de la Chine ailleurs nous donnera une idée de la manière dont elle traitera l’Arctique » et que « la Russie laisse déjà des empreintes de bottes dans la neige » de la région...

Lire la suite sur RT France

Voir aussi l’article d’Ivan Dubrovin du 09/02/2021 sur Sputnik France, l’article du 10/02/2021 sur Le Journal de Montréal (avec AFP), ainsi que l’article du 12/02/2021 sur La Presse (avec AFP)