Les disparitions du Grand Nord

Publié le 08.08.2013 - Slate.fr - 08/08/2013

De l’or, des diamants, de l’argent, du fer, des terres rares, de l’uranium, du gaz et du pétrole. A proximité d’une Europe en crise et plus si loin désormais d’une Asie assoiffée d’énergie et de minerais, l’Arctique prend des allures d’eldorado ou, au contraire, de miroir aux alouettes. Et pendant ce temps-là, les glaces fondent...

De l’or, des diamants, de l’argent, du fer, des terres rares, de l’uranium, du gaz et du pétrole. A proximité d’une Europe en crise et plus si loin désormais d’une Asie assoiffée d’énergie et de minerais, l’Arctique a, depuis quelques années et au gré des évènements, pris des allures d’eldorado ou, au contraire, de miroir aux alouettes.

Contrairement à l’Antarctique, ce n’est pas un no man’s land. Les cinq puissances riveraines –Etats-Unis, Canada, Russie, Norvège et Danemark– y défendent jalousement une souveraineté qu’ils peuvent même étendre à la limite du plateau continental, ne laissant à terme qu’une zone minuscule de l’océan Arctique sous juridiction internationale.

Lire la suite de cet article : http://www.slate.fr/story/75411/pro...