Les technologies innovantes au service de l’exploration polaire

Publié le 21.10.2014 - La Voix de la Russie - 20/10/2014

A la table ronde sur ce thème, organisée la semaine dernière dans le cadre du forum Open innovations, les experts se sont accordés sur le fait que la mise en valeur énergétique de l’Arctique est impossible sans la cooopération internationale.

Explorer l’Arctique, c’est plus difficile qu’explorer l’espace. Mais à la différence de l’espace, en Arctique il est plus facile d’obtenir un retour sur les investissements. Le seul problème pour l’instant, c’est le coût de ces investissements. Il est exorbitant, ont conclu les experts, qui se sont réunions la semaine dernière pour une table ronde à Moscou dans le cadre du forum Open Innovations. Des perspectives prometteuses Les réserves de la région arctique sont estimées à 90 milliards de barils de pétrole, 47 trillions de mètres cubes de gaz. Cela représente un quart des réserves non explorées d’hydrocarbures dans le monde. Etant donné que la transition vers les sources vertes d’énergie tarde à venir et que dans les prochaines décennies l’économie des pays du monde sera dépendante des sources d’énergie fossile, tôt ou tard ces réserves devront être explorées.

Lire la suite de l’article : http://french.ruvr.ru/2014_10_20/Le...