"On n’est pas couché" : Royal explique pourquoi Trump veut acheter le Groenland

Publié le 17.09.2019 - Article de William Vuillez du 15/09/2019 sur RTL

L’ancienne ministre de l’Environnement a rappelé samedi soir, la situation alarmante en Arctique, avec la fonte des glaces causée par le dérèglement climatique

Invitée de l’émission "On n’est pas couché", samedi 14 septembre, Ségolène Royal, ancienne candidate aux présidentielles de 2007, est revenue sur la situation en Arctique. En effet, depuis 2 ans, l’ancienne ministre de l’Environnement est chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique.

Ségolène Royal a rappelé le positionnement de la France au Conseil de l’Arctique et sa volonté de "tirer l’attention sur les conséquences du dérèglement climatique. Il y a un risque de pollution car maintenant avec la fonte des glaces, les bateaux peuvent circuler autour du cercle arctique avec un danger considérable, celui de la pollution au fuel lourd. La France a la position d’interdire le fuel lourd, à la fois transporté et comme carburant pour les bateaux dans l’Arctique", a-t-elle ajouté.

L’ex-ministre est également revenue sur l’intérêt des grandes puissances, et notamment de Donald Trump, pour le Groenland. "L’autre risque, à cause de la glace qui fond, c’est qu’on peut désormais avoir accès au pétrole, aux terres rares et à toutes les richesses du sous-sol qui étaient auparavant protégés. Trump a dit qu’il allait acheter le Groenland, tout le monde a ri, mais moi ça ne m’a pas fait rire", explique Ségolène Royale.

"En voyant ce qui se passe entre la Russie, la Chine aussi et les États-Unis... c’est devenu le nouvel Eldorado", conclut-elle.

Lire l’article et voir la vidéo sur RTL

Voir aussi l’article de Gary Dagorn du 23/08/2019 paru sur Le Monde : "Pourquoi Donald Trump s’intéresse au Groenland"